Uncategorized

Il n’y a pas que de la poésie mélancolique:

Un Tantinet fumeur

(à tous les Fâcheux de ce Monde, et ils sont multitude…)

Un Tantinet, au parc sans sa Taty,

Une Gigogne qui lit

L’Histoire de la Belle Lurette…

Le Citron lui fait un beau zest,

Qui l’envoie au Diplodocus Maximus,

Voir si les Veaux y ont leurs puces.

Chemin faisant, d’élevage, point.

Mais une Gitane qui fume un joint

L’invite à un concert d’orgues

Et de son bras, une orbe,

Lui offre, morgamatique,

Un mariage bien romantique…

Ils finissent dans sa roulotte,

Et pas pour jouer à la belote:

Ils s’y nouent , ils s’y dénouent,

Au Grand Huit, à Chasse Pou, ils y jouent,

A la Brouette Russe, au Bigoudi Bulgare,

Mais le Tantinet en a marre,

Et se sauve, quelle déveine,

Rejoindre Lady Craven!

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Il n’y a pas que de la poésie mélancolique:

    • Hello! Thank you for your comment, but I do not understand what is the topic, or the part of the poem about you need any sources or what I will be sure.
      I wrote this post only for pleasure of playing with the words…
      I don’t know, and never met such a Lady call Lady Craven.
      It’s only the name of my favorite cigarettes…
      Read you.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s