CHOPIN

Uncategorized

CHOPIN

Image
Uncategorized

CHOPIN à Nohant

A droite de l’entrée de la propriété de George SAND à Nohant, on découvre un buste de Frédérique CHOPIN, pianiste et compositeur prodigue, virtuose prodigieux. Il est là pour rappeler l’amour qui unit ces deux êtres pendant neuf ans, de 1836 à 1847. Chopin résida à Nohant, principalement en été. Sa phtisie commendait qu’en hiver, il cherchât des lieux au climat moins sévère. Sur ce plan, son séjours à Majorque en novembre 1838, au monastère de Valldemosa, fut un erreur, ses poumons ne supportant pas l’humidité qui régnait dans ce lieu où il était en compagnie de George et des deux enfants de cette dernière, Solange et Maurice. A Nohant, George lui avait fait aménager une vaste chambre aux portes capitonnées pour l’isoler des bruits de la maison. Les portes existent toujours, mais la chambre du maître a été cloisonnée à la demande de George, après leur séparation définitive en 1847. A la place George SAND a fait installer son bureau et une salle d’archive. Dès 1842, Chopin était entré dans une grande dépression et sa tuberculose devait l’emporter  le 17 octobre 1849, place Vendôme, à Paris. Les obsèques eurent lieu à l’église de La Madeleine, au son de la marche funèbre qu’il avait lui même composée. C’est sans doute à Nohant que cette âme profondément nostalgique a trouvé des instants de bonheur…On le souhaite, en tous cas.

Par défaut

La maison de George SAND (Les deux cèdres)

George fit planter deux cèdres. l’histoire raconte que c’est une des dernières images qu’elle voulut garder avant de mourir. Ces arbres avaient été plantés à la naissance de chacun de ses enfants.

Uncategorized

La maison de George SAND (Les deux cèdres)

Image

La maison de George SAND à Nohant (côté jardin)

Côté jardin, on remarque l’atelier aux verrières caractéristiques reprises sous le toit. Atelier de peintre car Maurice Dupin peignait. Musée aussi, car c’était un grand collectionneur de fossiles, un « antiquaire » comme on disait à l’époque entre le géologue, le botaniste, l’archéologue et le collectionneur.

Uncategorized

La maison de George SAND à Nohant (côté jardin)

Image

La maison de George SAND à NOHANT (La façade)

Il y a quelque semaines, j’ai rendu visite à George SAND à Nohant dans le Berry, aux rivages de la forêt de Sologne. Je n’étais pas invité et n’avais aucune qualité particulière qui puisse me servir d’introduction. Mais on m’a reçu en me recommandant toutefois de ne faire aucune photo à l’intérieur. Même si George et ses invités prestigieux n’étaient pas visibles pour d’autres que moi. Je suis sûr qu’en pénétrant dans la vaste cuisine, je me suis effacé pour laisser passer une ombre féminine qui me suivait. Celle de George, naturellement.

Uncategorized

La maison de George SAND à NOHANT (La façade)

Image

Uncategorized

Le bouleau

Image
Uncategorized

Automne tout timide, automne gris et or

Dans les bois déplumés, le faune court encor…

Il y cherche les nymphes aux grottes retirées

Et sa toison roussie se fond à la ramée

Des basses et lourdes branches

Qui inclinent leurs hanches…

Il n’y a pas froidure pour jaunir les feuilles

Que la terre absorbe comme de petits cercueils…

Pas de branchettes noires zébrant le ciel souris,

Mais ruisselant, l’argent des graffitis,

Sous la pluie qui ruisselle et fouette,

Oh vannes grandes ouvertes,

Oh sentiers détrempés,

Oh couleurs délavées…

Il n’y a point de feuilles d’or, ni de rouge brillant,

Juste des lambeaux marrons aux arbres pendouillant…

Je vais jusqu’au jardin y chercher les dorures

Que seuls quelques bouleaux ont mis à leurs parures,

Car l’automne, aujourd’hui,

Est un état d’esprit.

H.ALLIOUX La Graverie – novembre 2013

Sombre automne

En passant