Uncategorized

Croquis pour un portrait

La Dame copie - Version 2

Publicités
Par défaut
Uncategorized

Ebauches

Il y a des tableaux commencés et puis « laissés de côté » parce qu’on n’a plus rien à dire, qu’on ne sait plus comment faire…ou pour toute autre raison…Pourquoi les garder au cachot…Peut être peuvent-ils plaire… .IMG_8090 copie

Par défaut
Magnificence des mollets

Magnificence des mollets

Tendres aveux

Tendres aveux

Le saurien

Le saurien

Morse

Morse

Les orbites sidérantes et vides

Des cranes des vieilles roches

Nous fixent méchantes et stupides.

On voit leurs mentons galoches,

Leurs mâchoires toutes édentées.

Elles marqueront notre mémoire

Du poids de leur ancienneté.

Mais elles disent bien des histoires

Qui piquent notre curiosité.

L’Homme est si jeune sur cette Terre

Qu’il ne sait lors envisager

De quand datent les roches mères…

Qu’il foule de ses petits pieds…

Les formes anthropomorphes,

Matière ignée, refroidie, amorphe,

Solides granits, tout adoucis,

Clives dalles, rocs beiges et gris,

Savent parfois représenter,

Pour qui sait les contempler,

Figures humaines, faces incertaines,

Ou bestiaires, pariétale aubaine…

Dieu s’est-il essayé sur la pâte primitive

Et d’une main, certes instinctive,

Aux figures de la Création ?

Ou bien est-ce mon illusion,

Au rivage de Ménéham, d’avoir de ces visions.

Ainsi fait le poète pour nourrir ses intuitions..

Uncategorized

Pétrifications

Galerie
Uncategorized

Les fleurs

IMG_3427

Humbles et naïves beautés,

Primavera ressuscitées,

Et tant d’autres grâce à l’été.

Formes et couleurs à nous données.

Fleurs symboles et mystères,

Cadeaux des Dieux faits à la Terre…

Bouquets offerts d’un cœur épris…

Signe de paix, fleurs au fusil,

Pour fin de guerres en dentelles.

Roses innocentes des gaies pucelles,

Fleurs de ruptures, consolatrices

Des coeurs lourds, des pensées tristes.

Fleurs exultantes des amours vrais…

Fleurs enivrantes de plein été.

Rouges coquelicots, fleurs des prairies,

Impressionnistes sur fond d’épis…

Eclairants l’ocre gris des blés

D’un chef d’oeuvre de Monet.

Par défaut