Uncategorized

De peu et de rien…

IMG_9832

C’est une île, comme ça, toute simple…

Juste avec un palmier au milieu; un petit tas de sable

qui pointe de l’océan, tout autour, deséspéré d’être toujours bleu.

C’est là, juste pour un éventuel naufragé.

Mais il n’y a pas encore de naufragé.

C’est à dire qu’il y en aura peut être un…Peut être même pas…

Il n’y aura pas de télévision pour en parler, c’est trop loin…alors le naufragé, pas rentable….

Et comme il n’y a pas, sur l’île, de bouteille échouée, il n’y aura pas de bouteille à la mer non plus !

Personne ne saura ce qui se passe sur l’île.

C’est pas comme dans le Petit Prince:

Il n’y aura pas d’aviateur qui se posera sur l’île:

Elle est prop petite, et puis il y a ce foutu palmier en plein axe d’approche…

Vous vous rendez compte, pourquoi pas un clocher, un minaret, une éolienne…

On met n’importe quoi sur les îles, de nos jours…

De toute manière, je reviens au naufragé, aucun bateau ne passe jamais dans ce coin d’océan,

et aucun avion ne le survole . C’est pour cela qu’il n’y a pas de bouteille non plus.

Faut être logique !

L’océan c’est trop grand…Les hommes y ressemblent à des fourmis embarquées sur des fétus de paille.

Il n’y a qu’une noix de coco qu’a réussi à dériver jusque là.

Il paraît que c’est un des grands mystères de la vie…

On la trouve parfois où elle ne devrait pas être…Juste pour qu’un jour Darwin passe et dise:

« Tiens, c’est l’Evolution. Si j’ai un océan, un tas de sable et une noix de coco qui donne un palmier,

je vous dis qu’un jour, il y aura un naufragé ! »

C’est curieux, vraiment curieux, trés curieux…

Les seuls qui sachent de quoi il retourne, ce sont les dessinateurs des journaux amusants.

Ils dessinent toujours la même île: celle dont je vous parle.

En fait, l’île, c’est vous, c’est moi: ce n’est pas permanent, pas durable, pas solide…juste une pensée d’île lambda.

La durée est aux pierres…

A l’homme, elle est chichement comptée…

Alors l’homme il laisse des signes, comme la noix de coco laisse un palmier,

et s’il veut faire durer, il entasse des pierres,

comme sur la photo que je vous offre en tête d’article…

Bien à vous…

Publicités
Par défaut

8 réflexions sur “De peu et de rien…

  1. C’est une île où un peuple de cailloux vit en parfaite harmonie avec le ciel et la terre, J’adore ces petits amoncellements qui se dressent, multiples, imperturbables, silhouettes muettes témoins de la solidarité dans le statisme du paysage.
    Magnifique photo.

    • Merci Jocelyne. J’ai pris cette photo sur la côte sauvage de Quiberon. Cet artefact m’a intrigué. Pour moi aussi, c’était une signature pacifique de la présence humaine, avec une évidente recherche d’harmonie.

  2. Qu’elle belle photo et un bel écrit
    Je ne connais cette ïle mais que du bonheur tu as de la connaître
    Et parfois on aimerai bien être ce naufragé pour la découvrir
    Merci d ton mot sur ma belle croisière
    Amitié

    • Merci Dany. Ce n’est pas bien loin, à Quiberon, en fait. Sur la presqu’île…Mais tu as raison: j’ai eu l’impression de découvrir une autre civilisation…Amitié aussi.

    • Oui, pacifique et bienvenue…Dans un cadre sauvage, inhabité en apparence, l’homme veut laisser sa marque…Il se sent seul, il se signale à ceux qui passeront peut être…Il commet un artefact avec ce qu’il a sous la main et durera, parfois plus longtemps que lui. Cela m’émeut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s