Qui suis-je?

Sait-on jamais qui l’on est?
Je me suis posé la question toute ma vie et je n’ai de fragments de réponse que dans les yeux des gens que j’aime…

Je vis en Normandie. J’ai été professeur d’Histoire dans le secondaire. J’ai le regret de mes élèves, pas de la fonction.
Je n’ai jamais vécu à moins de 100 km de la mer. Je l’ai adorée et j’ai eu un voiler.

J’écris. Des poèmes…et j’en suis à mon deuxième roman. Je n’ai rien publié…Je n’en ai pas une grande envie…
Je dessine et je peins. Maintenant que je ne suis plus en activité, cela me devient une nécessité vitale…J’ai besoin de créer…
Je suis un peu photographe aussi…J’aime bien les ambiances…
A part la mer, j’aime beaucoup la forêt…protectrice et mystérieuse…Le bruit du vent dans les arbres, mes « racines du ciel »…
J’aime bien la montagne aussi…J’y ai marché.

Je n’ai plus d’âge. J’ai décidé de ne plus vieillir et de revenir aux beaux instants d’autrefois et aux beaux sentiments qu’on a avant que la vie ne nous durcisse.

J’aime la rêverie.
J’aime le partage: c’est bien pour cela qu’on ouvre un blog? Non?

C’est tout…J’en ai déjà trop dit…

28 réflexions sur “Qui suis-je?

  1. Catherine dit :

    Pour te trouver …il faut bloguer.!!Ma préférence va aux paysages du midi bien colorées…on n’y est pas seul puisque l’on peut y mettre qui on veut! et est on seul dans la nature ? La femme au sauna est pleine d’humanité alors que les autres me font un peu peur. Et la gentille Charlotte très classique dans cette lumière..Mais pourquoi une Normandie si normande alors que le soleil brille partout ??? T’embrasse très fort Catherine ( PS excuse mais je debute ds l’usage des blogs)

    • Eh bien, si tu débute dans l’usage des blogs, moi aussi ! Pas de complexes! Ma Normandie est normande parce que j’ai besoin de racines. Avec ce que tu sais, bien sûr..tu peux comprendre. N’ai pas peur de mes femmes: elles ne m’ont jamais mordu, ni griffé. Je sais leur dire combien je les trouves belles, quelles qu’elles soient…Et en plus je suis sincère…Moi aussi, je t’embrasse très fort aussi…Je t’enverrai un mail.

  2. melanie dit :

    excellent « CV »… 🙂
    @ »J’aime la rêverie. J’aime le partage: c’est bien pour cela qu’on ouvre un blog? Non? » – oui, absolument, me, too, également… à+! Mélanie

  3. bon, pour ma part, bonjour de Suisse, tout à l’Est à la frontière de l’Autriche, près du Lac de Constance.
    J’aime beaucoup la Normandie, ses plages immenses, sa lumière, sa couleur.
    Bien amicalement
    Marie

  4. melanie dit :

    Bonjour Hervé! juste un petit mot pour te dire que tu pourras me retrouver ici:
    http://myvirtualplayground.wordpress.com/
    – – –
    Merci pour ton attention, bonne santé et une journée agréable… amitiés sincères, Mélanie
    – – –
    P.S. à propos de blog(s), méfie-toi des « chasseurs de circulation »(LOL!), il y a en pleins! 😀 ceux/celles qui ont choisi l’option-WP qui biffe automatiquement et spontanément un post dès les premières secondes après son affichage, sans qu’ils aient lu même pas le titre de ton post! C’est pour ça que j’ai précisé @ about:“Traffic hunters” are easily detected, then definitely and completely ignored! 🙂 I never click on “like” before reading a post! If you do read and really enjoy something over here, I’ll be glad to hear from you, via your comment(s), but NO fake or automatical “likes”, PLEASE! I’m thoroughly interested in quality, not in quantity! 🙂

    Comme je viens de changer l’adresse du blog, le tri s’est fait rapidement, mais je les avais déjà dépistés il y a qqs mois… 😉

    • Merci Mélanie de tes bons conseils qui me font en plus réviser mon anglais très, très scolaire…
      Que le monde est méchant! J’ai toujours du mal à l’accepter…Dire qu’il faut même se battre pour garder de beaux échanges…Je suis donc tes conseil et te souhaite une bonne semaine.
      Toute mon amitié.
      Hervé.

      • Mélanie dit :

        Bonjour Hervé!

        tu sais que la toile virtuelle, ainsi que la vie réelle débordent de frustrés, de complexés divers et autres « tarentules »… 😀 il y a qqs mois, j’ai affiché un petit article d’une dizaine de lignes et aussitôt j’ai surpris sur le fait une « blogueuse-traffic hunter » que tu fréquentes(sic!), je lui ai dit ce que j’en pensais et je lui ai suggéré poliment d’arrêter de me « suivre », car je ne cours pas après les 15′ de gloire virtuelle ou réelle(comme disait Andy Warhol), je n’ai rien à prouver à personne et j’apprécie depuis tjs la qualité, pas la quantité… 🙂

        une journée sereine et amitiés sincères back… 🙂 à+! Mélanie

      • Bonsoir Mélanie,

        Je ne me sens pas bien, mais alors pas bien du tout!
        Aurais-je, sans le vouloir aucunement bien sûr, réchauffé un serpent dans mon sein, ou quelque obscure Médusa?
        Je ne savais même pas que les « traffic hunters » existaient et suis tellement nul en informatique que c’est mon fils qui m’a installé mon blog…
        Qui est l’intruse et que puis-je faire?
        Moi je privilégie la sincérité et deteste les manoeuvres douteuses « in the dark ».
        Bien amicalement, Hervé.

  5. Je n’ai plus d’âge. J’ai décidé de ne plus vieillir et de revenir aux beaux instants d’autrefois et aux beaux sentiments qu’on a avant que la vie ne nous durcisse
    j aime cette phrase
    Dany

  6. Cette petite présentation me fait penser à un livre que j’ai beaucoup apprécié qui s’appelle « Autoportrait », d’Edouard Levé. Je ne résiste pas à l’envie de partager un petit passage pour ceux qui ne connaissent pas : )

    «  »Adolescent, je croyais que  » La Vie mode d’emploi  » m’aiderait à vivre, et  » Suicide mode d’emploi  » à mourir. J’ai passé trois ans et trois mois à l’étranger. Un de mes amis jouit dans la trahison. J’oublie ce qui me déplaît. J’ai peut-être parlé sans le savoir avec quelqu’un qui a tué quelqu’un. Je vais regarder dans les impasses. Ce qu’il y a au bout de la vie ne me fait pas peur. Je n’écoute pas vraiment ce qu’on me dit. J’ai parlé à Salvador Dali à l’âge de deux ans. Décrire précisément ma vie me prendrait plus de temps que la vivre. La date de naissance qu’indique ma carte d’identité est fausse. Je ne sais pas sur qui j’ai de l’influence. Je parle à mes objets lorsqu’ils sont tristes. Je ne sais pas pourquoi j’écris. « 

    • L’humour dans la dérision me semble une qualité essentielle… »Cette politesse du désespoir, » comme l’a dit où écrit quelqu’un me paraît beaucoup plus innée qu’acquise dans tous les manuels sur le comportement, écris ou à écrire, réels ou fantasmés…
      Moi, je rends assez souvent visite à Léonard de Vinci et nous parlons peinture ou merveilleuses machines. Nous nous envolons dans le ciel, mais ce n’est pas moi qui pédale pour remuer les ailes, c’est le disciple du Maître…Vous savez bien, Salaï, « le petit démon »…J’ai aussi une accointance avec Louise LABE, une poétesse peu connue de la Renaissance. DALi, je connais, mais nous ne nous sommes pas rencontrés.
      Au plaisir de vous lire…

  7. Très bel autoportrait, sincère et sensible. Il est vrai que nous vivons dans une mouvance, et que nous ne sommes jamais le même être qui évolue ou régresse selon les événements que nous réserve la vie…J’ai la passion des horizons lontains :la mer bien sûr : mon élément, comme je vous comprends, la montagne pratiquée quinze ans ,et surtout les cimes et le silence… Mais surtout les déserts: je suis une éternelle errante. Et en fin de vie , comme il est difficile de s’immobiliser, et de rêver sa vie en écrivant, ou de revivre un passé riche en émotions et défis à la dame en noir.
    J’ai écrit sur un des coms: »Publiez! », pardonnez-moi , je n étais pas allée sur votre portrait…
    Amicalement
    Dan

    • Je suis allé sur votre blog. Il semblerait que vous avez effectivement « baroudé ».
      Je vous envie, moi qui suis si casanier, par moments. Même si j’ai eu une 2CV, je ne l’ai jamais menée si loin. Félicitations. Merci pour l’autoportrait. Ce n’est pas facile à faire…
      Hervé

  8. Le neveu dit :

    Ouais ben c’est bien dommage que tu ne publies. Tu vaux largement plus que certains écrivains ( ce n’est qu’un titre) qui publient. Amities

  9. Bonjour Hervé
    Après un bien long silence, je retrouve très légèrement l’envie d’un blog, et, c’est tout naturellement que je viens faire un tour chez toi………
    pour m’apercevoir que tu es encore plus absent que moi !

    A plus tard peut-être
    Amicalement
    Marie

  10. Bonjour,
    Très touchée, par cet écrit, si semblable aux miens…Même cheminement de vie, d’activités…je pourrais ajouter les déserts qui me manquent.Tous les horizons lointains que je décris dans mes livres destinés à mes petits enfants!
    Je revis mes errances, au point de non retour, avec nostalgie, mais riche d’un passé qui me « réchauffe », quand le quotidien me pèse…et que  » la pendule d’argent » me rappelle quelle m’attend!
    Amicalement
    Dan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s